Hypothyroïdie : y a-t-il des métiers proscrits à cause de cette maladie ?

Hypothyroïdie : y a-t-il des métiers proscrits à cause de cette maladie ?

6 mars 2020 0 Par admin

Il n’est pas facile de gérer son métier lorsqu’on est atteint d’une maladie comme l’hypothyroïdie. Même si la personne peut vivre normalement grâce aux médicaments, elle peut, de temps en temps, souffrir des symptômes provoqués par la maladie. Sa vie professionnelle peut alors s’en ressentir.

Les métiers incompatibles avec les symptômes de l’hypothyroïdie

L’hypothyroïdie est une maladie chronique et irréversible. Provoquée par une insuffisance de production d’hormones thyroïdiennes, elle se manifeste par différents symptômes. Parmi ces symptômes, la fatigue est l’un des plus évidents. Lorsqu’on est atteint d’hypothyroïdie, la fatigue se fait ressentir, même en l’absence d’effort physique. Il en découle qu’une personne atteinte d’hypothyroïdie devrait éviter un métier qui exige des efforts physiques. Avec la fatigue chronique, elle ne pourra pas accomplir son travail correctement. De même, le travail de nuit par exemple n’est pas une option pour une personne souffrant d’une hypothyroïdie. Elle a besoin de se reposer pour reprendre des forces. Ainsi, elle doit choisir un travail avec des horaires lui permettant d’avoir le temps de se reposer. Cependant, avec notre train de vie actuel, il n’est pas facile de trouver un métier de ce genre.
Une personne atteinte d’hypothyroïdie ressent des crampes musculaires. Elle lui sera donc difficile de faire un travail exigeant des heures en station debout ou assise.
Avec les changements d’humeur provoqués par la maladie, une personne atteinte d’hypothyroïdie peut devenir dépressive ou être irritable. À cause de cette instabilité de l’humeur, les métiers stressant ne lui conviennent pas.

Quelles solutions pour travailler en ayant une hypothyroïdie ?

Les conditions de travail ne sont pas toujours en faveur des personnes atteintes d’hypothyroïdie. Oui, elles sont capables de travailler, mais à leur rythme.
Ce sont surtout les symptômes de l’hypothyroïdie qui empêchent la personne atteinte de la maladie d’avoir une vie professionnelle normale. Certes, il existe un traitement contre cette maladie, mais ce n’est pas aussi simple. Une fois l’hypothyroïdie diagnostiquée, le patient reçoit un traitement. Mais il faut encore un délai d’attente pour que la posologie soit adaptée à ses besoins. En attendant, les symptômes seront encore visibles.
Si votre hypothyroïdie a été diagnostiquée alors que vous avez déjà un travail, faire preuve d’honnêteté envers votre employeur et vos collègues peut aider. Il est conseillé d’expliquer à son employeur les manifestations de votre maladie. Cela peut avoir différentes conséquences sur votre carrière professionnelle, mais votre employeur et vos collègues peuvent aussi se montrer compréhensifs.
Si vos symptômes ne vous permettent pas d’effectuer correctement votre travail, il se peut que votre médecin vous prescrive un arrêt maladie. Pendant cette durée, vous avez l’occasion de vous reposer et d’ajuster la posologie de votre traitement.

L’idéal serait de trouver un travail qui permet au patient de travailler à son rythme. Beaucoup optent pour des métiers à temps partiel. Avec un travail à mi-temps, vous pouvez vous reposer et vous recharger pour le prochain jour. Cependant, un travail à temps partiel ne permet pas toujours d’avoir une indépendance financière. L’autre solution serait d’opter pour un travail à domicile.